logo irtg
 Version française  |  Search  |  Imprint  |  Contact   |

Ashley Mayer-Thibault

Ashley Mayer-Thibault
 

Dissertation

« Produire » la judéité en contexte francophone, entre transmission, reproduction et innovation

(Supervisors: Valérie Amiraux, Montréal / Sébastien Tank-Storper, CéSor, EHESS)

Comment rendre compte des modes d’investissement de figures publiques juives dans des controverses portant sur les déterminants de l’antisémitisme ? Comment s’organisent les responsables de « communautés » juives françaises face à l’émigration d’une part de leurs fidèles vers des destinations telles qu’Israël ou le Québec ? Comment expliquer la reconversion professionnelle de certains ou certaines journalistes, universitaires ou artistes généralistes dans des « causes juives » ? Dans quelles mesures l’espace du judaïsme francophone serait-il marqué par des fractures et des rapports de domination ou, à l’inverse, par des rapports de coopération et de coordination ?
Répondre à ces interrogations suppose d’enquêter sur les formes d’autorités, de contre-autorités et de productions « identitaires », culturelles, politiques et religieuses dans les mondes juifs francophones (Québec, France et Israël). Pour ce faire – et c’est le point de départ de mon projet doctoral – il m’a fallu inventer une notion : celle de « producteurs » et « productrices » de judéité. Celle-ci renvoie aux acteurs et aux actrices agissant dans l’espace public ou semi-public afin de définir ce que sont la judéité et/ou le judaïsme, à la fois du point de vue de leurs frontières externes, de leurs trajectoires historiques et des formes de légitimités qui y sont associées. Le champ des « producteurs » rassemble donc tout autant des journalistes, des rabbins, des notables communautaires que des activistes ou des universitaires, eux-mêmes organisés en différents pôles ou sous-espaces plus ou moins autonomes (judaïsme orthodoxe, presse juive, études juives universitaires etc.), mais tenus par un même enjeu, celui de définir la judéité.
Mon travail de thèse, mêlant à la fois outils qualitatifs (entretiens biographiques) et quantitatifs (analyse des correspondances multiples, analyse de réseaux) se divise en deux enquêtes aux temporalités distinctes. La première est exploratoire, a lieu en France et au Québec, et consiste en la conduite d’une quinzaine d’entrevues individuelles ouvertes auprès de « producteurs » de judéité. La seconde, biographique et prosopographique, porte sur une population plus élargie de ces « producteurs » francophones en France, au Québec et en Israël, dont elle a pour fonction de cartographier le « champ ».

Education

Since 2017
Doctorat en sociologie, Université de Montréal (Canada)
2009 - 2012
Maîtrise en sociologie, Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (France)
2006 - 2009
Licence (Baccalauréat) en sociologie, Université de Versailles-Saint-Quentin en Yvelines (France)

Work Experience

01/2019 - 06/2019
Auxiliaire de recherche, « Enquête sur l’ « économie de la transgression dans les fraternités étudiantes de l’Université McGill », Université de Montréal, TRYMONTREAL (CRSH Partenariat),
09/2018 - 12/2018
Charge de cours, « Introduction à la sociologie », Université de Montréal
02/2018 - 06/2019
Assistant coordinateur TRYMONTREAL (CRSH Partenariat) & Pluradical
03/2018
Auxiliaire de recherche, Projet « tout un village », dir. Kristel Tardif-Grenier (ps.éd.), Université du Québec en Outaouais
04/2017 - 11/2017
auxiliaire de recherche – Université de Montréal, Projet FRQ-SC (Action Concertée), dir. Mc Andrew (Éducation)
03/2017 - 06/2017
Auxiliaire de recherche, « Les voix de Maisonneuve », Université de Montréal, Initiative conjointe équipe PLURADICAL (FRQ-SC), dir. Amiraux (FAS, Sociologie) et Collège de Maisonneuve
12/2013 - 03/2014
Stage de recherche rémunéré - Apoyo Urbano, district d’Alis, Yauyos, région de Lima, Pérou

Publications

Forthcoming
Compte-rendu de Yolande Cohen (dir.), "Les sépharades du Québec : parcours d’exils nord-africains", Canadian Jewish Studies/Études juives canadiennes, printemps 2019.

Conference Presentations

02/2019
Co-organisateur (en tant que coordinateur du Collectif Judéité(s)) et panéliste au colloque interuniversitaire « La Judéité dans les sciences sociales et humaines »
Table ronde Table ronde « Judéité(s), race, ethnicité et religion dans les sciences sociales à Montréal », (American Academy for Jewish Research), Université de Montréal.
06/2018
« Jews and Colonialism » & « The Jews of Alsace-Lorraine : between assimilation, emancipation and antisemitism »
Limmud China, Beijing.
 
 
Logo Universität Trier Logo Université Montréal Logo Universität des Saarlandes